You are here

Tunisie

La guerre des mosquées n'aura pas lieu !

Elle peut sembler surréaliste, cette scène de toute une brigade des forces de l'ordre, mobilisée pour empêcher un citoyen d'officier une prière de quelques dizaines des habitants de son quartier, ou de prononcer une prêche religieuse, de quelques minutes.

Une justice gangrénée

Catégorie: 

Je ne connais pas Imed Dghij. Mais, en apprenant la sentence prononcée à son encontre, par le tribunal de première instance de Tunis, j'ai, tout d'un coup, eu les symptômes, bien familiers, du stress des années de braise.

Pour une destination Tunisie digne de notre glorieuse Révolution

Le tourisme est un secteur d'activité très sensible, car il s'occupe de commercialiser et vendre une certaine image d'un pays et de tout un peuple. Les risques de dérapage sont importants, d'autant plus que les produits proposés sont, en grande partie, en ce qui nous concerne, pauvre pays du tiers-monde, déterminés par de tierces parties, des tours opérateurs, de peu de scrupules.

Déjouer le plan des terroristes

Le terrorisme a de nouveau frappé en Tunisie. Deux lâches embuscades à Jendouba ont coûté la vie à trois agents des forces de l'ordre et un civil qui accompagnait l'un d'eux, et ont fait trois blessés. Ces attentats surviennent en représailles à une série de spectaculaires opérations menées par nos services de sécurité, qui  ont causé de lourdes et douloureuses pertes dans ses rangs. Pas moins de sept de ses hommes, dont des plus dangereux, responsables de l'assassinat des deux opposants politiques BELAID et BRAHMI, ont été tués, ces derniers jours.

Fruits d'une compromission ou réels succès ?

A peine le gouvernement LAAREYEDH parti, les opérations de démontage du réseau terroriste ont commencé. Coup sur coup à Raoued puis, dernièrement, à Borj Louzir, deux importantes opérations ont été menées et ont abouti à la neutralisation de plus de onze de ses dirigeants, parmi les plus dangereux.

Ce n'est que partie remise !

Après une période de près de trois ans, de remises en cause, de questionnements, de disputes, d'accusations mutuelles, d'affrontements acharnés, cette année, 2014, s'annonce par un certain répit, un retour au calme, une résignation, même, un regain de maturité, devant l'entêtement des faits et l'impossibilité, pour le moment, de changer un environnement national fortement  conditionné et vicié par un contexte régional et international des plus délétères. 

Un gouvernement imposé de l'extérieur

Soulagés, mais sans grand enthousiasme, les tunisiens ont pris acte des résultats du vote qui a accordé la confiance de l'ANC au nouveau gouvernement JOMAA, avec une majorité confortable. La nouvelle formation, pourtant, a bien surpris, voire déçu, beaucoup d'entre eux, qui ont dû la trouver peu assortie avec le contexte politique et socio-économique, explosif, dans lequel vit le pays depuis près de trois ans.

La Révolution à l'âge de raison

Les tunisiens, dans l'expectative de nouveaux développements d'une situation encore confuse, continuent à surveiller l'actualité avec patience et retenue. Beaucoup d'entre eux sont conscients que la phase de la rhétorique révolutionnaire est bien terminée. Les premières heures d'euphorie, quand tout semblait possible, sont, aujourd'hui, bien lointaines.

Un anniversaire dans la morosité

Dans un mois, peut-être moins, et à moins d'un imprévu, un nouveau gouvernement, présidé par M. JOMAA, remplacera l'actuel, de M. LAAREYEDH.
Les tunisiens ne sont pas rassurés, pour autant. Seule une petite minorité d'entre eux, ose, en effet, parier sur la fin de la crise. La difficulté de la tâche qui attend le prochain locataire du Palais de la Kasba, et l'importance des défis qu'il aura à relever, sont, en grande partie, à l'origine du scepticisme de l'opinion publique. 

Un choix judicieux

Le choix de M. JOMAA est judicieux et envoie des messages très positifs à l'opinion nationale et internationale, qui ont un grand besoin d'être rassurées sur l'avenir politique et économique de notre pays. Le génie tunisien a, de nouveau, frappé !

Pages

Subscribe to RSS - Tunisie