Le retour à l'ancien système

Catégorie: 

Il est maintenant évident que tous les partis politiques  ont décidé d'obtempérer et suivre à la lettre les instructions des puissances étrangères, internationales et régionales et d'appliquer la feuille de route qui leur a été tracée, lors des séances de dialogue national.

Un pays trahi par son élite

Catégorie: 

La première et, sans doute, la plus importante leçon que les tunisiens ont, finalement, retenue, de cette courte et vite réprimée, tentative de libération, qui fut la première révolution du 21e siècle, est que leur principal ennemi, le plus dangereux, le plus sournois, se trouve, loin, très loin de leurs frontières, dans des pays, qu'ils ont toujours, pourtant, considérés comme frères et amis.

M. JOMAA va t'en !

Catégorie: 

Les déclarations de M. JOMAA sont révoltantes, monstrueuses, elles sont immorales, cyniques, étranges à notre société. Elles sont loin de refléter la mentalité de nos jeunes, ni de nos immigrés, ni de la quasi-totalité de notre population, même la plus technocrate, la plus proche de l'occident, la plus hostile à toute référence arabe ou musulmane.

La guerre des mosquées n'aura pas lieu !

Elle peut sembler surréaliste, cette scène de toute une brigade des forces de l'ordre, mobilisée pour empêcher un citoyen d'officier une prière de quelques dizaines des habitants de son quartier, ou de prononcer une prêche religieuse, de quelques minutes.

Une justice gangrénée

Catégorie: 

Je ne connais pas Imed Dghij. Mais, en apprenant la sentence prononcée à son encontre, par le tribunal de première instance de Tunis, j'ai, tout d'un coup, eu les symptômes, bien familiers, du stress des années de braise.

Egypte, le jour d'après

C'est l'horreur en Egypte, l'horreur en direct, grandeur nature ! Un cauchemar ! La haine, l'insensé, la folie, sont au pouvoir ! Un tyran, sanguinaire, délirant, halluciné, se présente aux présidentielles et sera élu ! Il faut arrêter le carnage, faire cesser la tuerie, arrêter le massacre des jeunes manifestants dans la rue, arrêter les condamnations à mort.

Pour une destination Tunisie digne de notre glorieuse Révolution

Le tourisme est un secteur d'activité très sensible, car il s'occupe de commercialiser et vendre une certaine image d'un pays et de tout un peuple. Les risques de dérapage sont importants, d'autant plus que les produits proposés sont, en grande partie, en ce qui nous concerne, pauvre pays du tiers-monde, déterminés par de tierces parties, des tours opérateurs, de peu de scrupules.

Déjouer le plan des terroristes

Le terrorisme a de nouveau frappé en Tunisie. Deux lâches embuscades à Jendouba ont coûté la vie à trois agents des forces de l'ordre et un civil qui accompagnait l'un d'eux, et ont fait trois blessés. Ces attentats surviennent en représailles à une série de spectaculaires opérations menées par nos services de sécurité, qui  ont causé de lourdes et douloureuses pertes dans ses rangs. Pas moins de sept de ses hommes, dont des plus dangereux, responsables de l'assassinat des deux opposants politiques BELAID et BRAHMI, ont été tués, ces derniers jours.

Fruits d'une compromission ou réels succès ?

A peine le gouvernement LAAREYEDH parti, les opérations de démontage du réseau terroriste ont commencé. Coup sur coup à Raoued puis, dernièrement, à Borj Louzir, deux importantes opérations ont été menées et ont abouti à la neutralisation de plus de onze de ses dirigeants, parmi les plus dangereux.

Ce n'est que partie remise !

Après une période de près de trois ans, de remises en cause, de questionnements, de disputes, d'accusations mutuelles, d'affrontements acharnés, cette année, 2014, s'annonce par un certain répit, un retour au calme, une résignation, même, un regain de maturité, devant l'entêtement des faits et l'impossibilité, pour le moment, de changer un environnement national fortement  conditionné et vicié par un contexte régional et international des plus délétères. 

Pages

Subscribe to La Libre Pensée  RSS