You are here

Si ce n'est toi c'est donc ton frère !

Quelle mouche a piqué les syriens pour les pousser à mener une attaque au gaz sarin contre des civils, à deux pas des inspecteurs des Nations Unis, venus enquêter dans le pays sur des allégations concernant d'autres forfaits, de même nature, commis par leur armée régulière ? Comment le régime d'Al Assad ait pu faire une aussi grossière erreur de calcul sur les conséquences d'un tel acte ?

Quel bénéfice peut-il espérer d'une opération, sans réel impact militaire, alors qu'il commençait à remporter quelques points sur ses adversaires, aussi bien sur le terrain, que sur le plan politique, dans les instances internationales ? Les chancelleries occidentales, pourtant, semblent, curieusement, cette fois, certaines de leurs affaires et après un moment d'une feinte stupeur, ont rapidement décidé, sans attendre le résultat de l'enquête des experts dépêchés sur le lieu, de passer à l'acte et mener une frappe punitive contre le régime de Damas. Une fanfaronnade destinée à effacer le mauvais souvenir de leur récente couardise voir complicité face aux tueries d'Egypte ? Un coup de main à la fraction pro-saoudienne de la rébellion armée, destiné à la renforcer aux détriments des autres groupes islamistes de l'armée libre ? Le nouveau développement dans la crise syrienne a coïncidé, également, avec deux attentats meurtriers au Liban, l'un dans un quartier chiite de Hezbollah, l'autre à Tripoli, la ville sunnite et qui, à l'évidence, visaient à semer la zizanie entre les deux communautés religieuses. Tous ces évènements laissent penser à une vaste offensive menée par les Etats-Unis, certaines monarchies du golfe et Israël, qui avait commencé par le coup d'état militaire réussi en Egypte et qui a pour ultime but de reprendre en main une région hautement stratégique, dont les peuples risquent de prendre rapidement gout aux vertus de la démocratie et de développer des velléités d'indépendance et de liberté qui risquent de poser de sérieux problèmes et menacer l'ordre international établi. 

Group content visibility: 
Use group defaults