You are here

Le Complot

Une gigantesque campagne médiatique, orchestrée par de nombreux journaux et chaines satellitaires, proches des milieux affairistes pourris, de ce monde, qui ont façonné Moubarek et Ben Ali et autres dictateurs de notre époque, cherche à transformer les dernières manifestations en Egypte en une deuxième révolution !

Tout comme elle a cherché à transformer un mouvement de protestation en Turquie, peu représentatif, en un plébiscite contre le régime en place ! Tamarrod, même s'il exprime un mécontentement réel, ne propose aucun programme politique ou économique, précis. C'est un cri de douleur, lié à des conditions socio-économiques difficiles, que des putschistes, militaires et civils, nostalgiques de l'ancien régime et ses pharaons, essayent d'exploiter. Ceux qui croient, encore, pouvoir inverser le cours de l'Histoire, tromper un peuple, voler sa révolution, à coups de pétitions, de manipulations, de mensonges, de transmissions en direct, de chiffres outrageusement gonflés de manifestants, de cocktails Molotov et d'intimidations, se trompent lourdement. En Egypte, tout comme en Turquie, ou en Tunisie, les peuples ont atteint un degré de maturation qui les rend insensibles aux artifices des fomenteurs de troubles, mercenaires du néocolonialisme, et leur rhétorique pseudo-progressiste, qui plaide pour les lumières pour faire régner l'obscurité. Les populations dans ces pays, sont, désormais, capables de résoudre leurs problèmes et conflits, grâce à de nouvelles institutions, élues démocratiquement, et une élite, qui n'a pas trahi, qui a lutté contre l'oppression et qui a gagné, haut la main, le suffrage des derniers scrutins, des plus réguliers. 
Dans notre pays, les déclarations appelant au coup d'Etat civil se multiplient. On fait signer des appels à la désobéissance, au soulèvement. On essaye d'inciter l'armée et les forces de sécurité à se rebeller contre le pouvoir légitime. On cherche à éviter des élections qu'on sait ne pas pouvoir remporter. De tels appels ne peuvent émaner que des ennemis de notre révolution et de la démocratie. Ils doivent être dénoncés, énergiquement, et réprimés dans le cadre de la loi.

Group content visibility: 
Use group defaults