L'Amateurisme au pouvoir

Catégorie: 

Une Corruption d'Etat

Tunisie, l'imminence d'une dictature

Catégorie: 

Un chantage d'Etat

Catégorie: 

Un discours à oublier

Médecine Interne: 
Catégorie: 

Un an d'une légère stabilité

La vague des limogeages qui a frappé certains imams, des plus populaires, à Tunis, Sousse puis Sfax, relève-t-elle d'un simple règlement de comptes entre cheikhs rivaux, d'une manœuvre destinée à créer une tension entre les deux grands partis du pays, qui participent, tous les deux, à la la coalition gouvernementale, d'une tentative de déstabilisation politique, qui vise à raviver le débat sur la laïcité et éveiller les démons de la bipolarisation, ou représente-t-elle un dernier

Avis à nos politiciens

Avec l'avènement de Nidaa Tounès au pouvoir, et son entente avec le parti d'inspiration religieuse, Ennahdha, pour former une coalition gouvernementale, avec deux autres formations politiques de droite, Afek Tounès et l'Union Patriotique Libre, la vie politique dans le pays a connu

La léthargie

La Léthargie

La Tunisie a connu durant ces trois mois écoulés, sous le nouveau gouvernement Essid, formé le 06 février de l’année en cours, une baisse, relative, des dissensions politiques, après la chute de l’effervescence électorale, et la régression de la vague des protestations qui ont secoué les principales villes du Sud, suite à des déclarations, jugées hostiles aux habitants de cette région, défavorisée, faites par le chef de l’État actuel et des membres de son entourage, pendant et au décours des dernières élections présidentielles.

Vers une nouvelle guerre d’usure contre l’Iran ?

Les événements au Yémen ont pris une tournure dramatique avec l’opération « Tempête Décisive », lancée par une coalition menée par l’Arabie Saoudite et regroupant le reste des pays du Conseil du Golfe (à l’exception d’Oman), l’Égypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc et le Pakistan. L’Égypte n’a pas fourni d’avions de combats. La participation de sa marine est incertaine. La collaboration du Pakistan est, pour le moment, purement logistique. L’intervention vise à arrêter la progression fulgurante des partisans de A. Houthi, de confession chiite, et de son allié A. Salah, l’ancien Président du pays, qui ont pris le contrôle de plusieurs grandes villes, dont la capitale, Sanaa.

Tous unis contre le terrorisme et le fascisme antireligieux !

De nombreux pays du monde occidental ont été victimes, ces dernières années, d’attaques terroristes revendiquées ou attribuées, avec plus ou moins de certitude, à des intégristes musulmans. Ces attentats ont été surtout observés dans des pays où des tensions sociales, plus ou moins vives, ont surgi entre les communautés arabes et musulmanes, qui y résident, et les autochtones ou des représentants d’autres ethnies ou religions.

Pages

Subscribe to La Libre Pensée  RSS